• Facebook
  • Twitter
  • Google +
Partager
Mentions légales Ticket Théâtre(s) - Association 1901
Tél. : 01 49 58 17 12 - infos@ticket-theatres.com

Les spectacles

Théâtre
08 avril > 28 mai 2019 Théâtre de Belleville L’amour en toutes lettes QUESTIONS SUR LA SEXUALITÉ À L’ABBÉ VIOLLET (1924-1943) Martine Sevegrand / Didier Ruiz

Après 20 ans de succès, ils reviennent enfin à Paris avec deux versions exceptionnelles de L’Amour en toutes lettres !

 

Dans les années 30, des hommes et des catholiques, confient leurs problèmes de sexualité à l’abbé Viollet, oreille privilégiée de l’intimité des couples. Confessions rendues publiques, les lettres nous renvoient à la sexualité de nos grands-parents et à la nôtre en écho...

 

Dans la presse

 

"C’est très malicieux, très cocasse, très instructif, assez tragique et d’une touchante naïveté. L’affaire est évidemment nourrie d’un anticléricalisme gentiment convenu mais - merveille ! - absolument pas ricaneur. Au-delà de leur merveilleuse humanité (on rentre vraiment dans I’intimité des gens), elles montrent une confiance en Dieu et en notre Sainte Eglise qui est comme une quête de sainteté. C’était un signe des temps. Pour les plus faibles et les plus honnêtes, cette exigence morale était évidemment impossible à tenir. D’où des souffrances dont nous n’avons pas idée aujourd’hui." LE FIGARO

"Ces lettres constituent un témoignage très instructif sur les frustrations, les désirs et I’amour en général de nos parents et grands-parents. Certaines  trouvent parfois un écho très actuel." L’HUMANITÉ

"Drôle et poignant." TÉLÉRAMA

"Ca commence et c’est très beau. Il y a d’abord cette toute jeune fiancée qui ne connaît rien aux choses de la vie. Puis Ie mari désemparé par une femme fuyante. Ou encore cette épouse insatisfaite : « Je m ’attendais à un transport de tout mon être et je n ’ai jamais éprouvé en dix ans la moindre passion, Ie moindre plaisir, ni même de la souffrance. » Et cette longue et magnifique lettre de la paysanne, enceinte de son onzième enfant, qui mériterait de figurer dans une anthologie de la solitude. Etonnant." LA VIE

"Drôles de missives que ces écrits émouvants, et quelques fois drôles qui foisonnent de sensibilité et d’intelligence et rappellent parfois aux spectateurs des situations vécues. En réalité, ce sont de véritables petits bijoux de littérature, parfois émaillés d’expressions très crues et dits avec beaucoup de simpIicité par des comédiens qui restituent la force des textes sans les «surjouer »." LE PARISIEN

Lundi > 21h15

Mardi > 19h15

 

➽ Durée • 1h

Théâtre de Belleville 94 rue du faubourg du Temple 75011 Paris 01 48 06 72 34 (tous les jours de 14h à 19h) reservations@theatredebelleville.com http://www.theatredebelleville.com