• Facebook
  • Twitter
  • Google +
Partager
Mentions légales Ticket Théâtre(s) - Association 1901
Tél. : 01 49 58 17 12 - infos@ticket-theatres.com

Les spectacles

Théâtre
10 > 28 septembre 2018 Théâtre de la Bastille Infidèles tg STAN / De Roovers

Après dix-sept ans de fidélité avec le Théâtre de la Bastille, tg STAN revient avec trois propositions explorant l’enchevêtrement de l’acte créatif et de l’intime : Infidèles, Atelier et Après la répétition.

Spectacle présenté en coréalisation avec le Festival d’Automne à Paris
Avec Infidèles, tout comme dans Scènes de la vie conjugale ou encore Après la répétition, les compagnies tg STAN et de Roovers rendent hommage à Bergman, à la qualité de ses dialogues souvent durs, parfois cruels.

À l’origine du spectacle Infidèles, il y a le scénario écrit par Ingmar Bergman, et aussi le film du même nom – au singulier – réalisé par Liv Ullmann. Si la figure et la vie personnelle de l’auteur sont extrêmement présentes et impliquées dans ses écrits – mais rarement de manière explicite –, dans Infidèles, c’est Bergman lui-même qui apparaît.
Reclus sur une île, un auteur se nommant Bergman vit seul. Assis devant son bureau, il a beaucoup de mal à rassembler ses souvenirs. En ouvrant un tiroir, en y retrouvant un portrait, une voix de femme qu’il nomme Marianne s’adresse à lui. C’est ce souvenir réincarné qui permet de déclencher tout le processus narratif. Bergman lui demande de lui avouer et de lui raconter son infidélité.
Avec douceur et complicité, la réalisatrice Liv Ullmann laisse entendre les émotions d’une femme ayant traversé une passion amoureuse où se sont mêlés joie et douleur, incompréhensions et petitesses, dureté et lâcheté, solitude finale et regrets. C’est une histoire ancienne, mais les flèches de l’amour laissent des plaies ouvertes. Dans le film, Marianne monopolise la parole et monologue longuement. Pour cette adaptation théâtrale, les répliques sont développées, nourries d’autres textes et éléments de scénarios, redistribuées et prises en charge par quatre acteurs, afin de rééquilibrer le dialogue et donner une plus grande place à la voix de Bergman.

Pour compléter le scénario d’Infidèle, les comédiens intègrent des éléments de Laterna magica, œuvre autobiographique dans laquelle Bergman jette un regard sur sa vie. Ce livre révèle à la fois l’enfant, l’homme de spectacle s’exprimant sans complaisance sur lui-même et les artistes rencontrés : « Je passe mes derniers films et mes mises en scène les plus récentes au peigne fin et je découvre çà et là une maniaquerie perfectionniste qui tue la vie et l’esprit. Au théâtre, le danger est moindre ; je peux surveiller mes faiblesses et, dans le pire des cas, les comédiens peuvent me corriger. Au cinéma tout est irrévocable ». Il dévoile aussi ses souvenirs, ses bonheurs, ses échecs, ses pensées : « Jean-Sébastien Bach rentrait de voyage, pendant son absence, sa femme et deux de ses enfants étaient morts. Il écrivit dans son journal : "Ô mon Dieu, que ma joie demeure". Pendant toute ma vie consciente, j’ai vécu avec ce que Bach appelait sa joie. » À partir de ces moments de vie, le spectacle offre une composition musicale où les interprètes mêlent leurs voix pour explorer les multiples variations autour du thème central qu’est Bergman.

Infidèles donne du corps et un corps à la personne de Bergman, et permet à l’auteur, présent sur le plateau, de côtoyer ses personnages. Cette adaptation fait ressortir l’humanité, la vitalité, mais aussi tout l’humour présents dans l’œuvre bergmanienne.
Christophe Pineau

20h
relâche les samedis et dimanches
Spectacle soumis à quota pour Ticket Théâtre

Accessiblité :

  • aux personnes à mobilité réduite
Théâtre de la Bastille 76, rue la Roquette 75011 Paris Standard et réservations :
Lundi, mardi, jeudi et vendredi : 10h - 13h / 14h - 18h
Mercredi et samedi : 14h - 18h
http://www.theatre-bastille.com/