• Facebook
  • Twitter
  • Google +
Partager
Mentions légales Ticket Théâtre(s) - Association 1901
Tél. : 01 49 58 17 12 - infos@ticket-theatres.com

Les spectacles

Théâtre
18 janvier > 09 février 2019 Théâtre Ouvert- Centre National des Dramaturgies Contemporaines CONVULSIONS d'Hakim Bah

mise en scène Frédéric Fisbach
avec Ibrahima Bah, Maxence Bod, Madalina Constantin, Lorry Hardel, Nelson-Rafaell Madel, Marie Payen
dramaturgie Charlotte Lagrange
scénographe Charles Chauvet
créatrice lumière Léa Maris
créatrice son Estelle Lembert
assistant à la mise en scène Imad Assaf

Hakim Bah prend appui sur un épisode de la tragédie des Atrides pour traiter des violences familiales, conjugales, sociales et économiques.

Tout est question de possession, de territoires à conquérir et d’exil, entre un terrain de basket et un aéroport. L’écriture vive, brute et concrète agit sans discourir, avec humour. L’auteur fait preuve d’acuité de vue tant dans la description des pulsions humaines que dans celle de l’agressivité du monde des leaders.

Atrée et Thyeste torturent et tuent leur frère bâtard pour ne pas avoir à partager l’héritage familial avec lui. Atrée bat sa femme et la trompe avec celle du voisin. Thyeste, amoureux d’Érope finit par la séduire. Plus tard, Atrée, Érope et leur bébé se rendent à l’ambassade américaine pour effectuer les démarches nécessaires à leur installation aux États-Unis. Le test ADN obligatoire pour l’obtention du visa révèle que l’enfant n’est pas le fils d’Atrée…

Presse [extraits]

 

C’est fort, aussi ludique que cruel, d’une évidente nécessité. On est subjugué par le talent individuel et l’énergie collective des comédiens, l’inventivité de la mise en scène, la beauté convulsive de l’écriture. Un bijou. Luis Armengol, L’Art-vues

Puissance des mots de Hakim Bah qui, dans cette transposition contemporaine de scènes du Thyeste de Sénèque, ne nous font pas approcher au plus près du mal, mais nous y plongent. Walter Géhin, PLUSDEOFF

Convulsions apparaît alors comme un conte horrifique, une satire d’anticipation dont on ressort avec une légère angoisse : et si Hakim Bah se révélait prophète des temps modernes ? Audrey Santacroce, I/O Gazette

Si, comme dans toute transposition, l’amalgame au monde présent réduit quelque peu la portée du mythe, la proposition d’Hakim Bah a l’avantage de monter du doigt les vices d’une certaine vision du monde, de faire remonter à la conscience des archétypes prédominants qui, espérons-le, ne sont pas le cœur de l’homme. Jean Grapin, La Revue du spectacle

mardi & mercredi 19h

jeudi, vendredi et samedi 20h

durée 1h30

Accessiblité :

  • aux personnes à mobilité réduite
Théâtre Ouvert- Centre National des Dramaturgies Contemporaines 4 bis, cité Véron 75018 Paris 01 42 55 55 50 / resa@theatreouvert.com http://www.theatre-ouvert.com